Compenser la pollution carbone du web par des dons à des partenaires oeuvrants pour des projets d'absorption du carbone.

MMMMM

Vision

“Internet apporte énormenet à l’humanité. Nous allons en avoir besoin pour faire face aux enjeux écologiques & démocratiques de demain,  et si on arrivait à le décarbonner ? ”

Ce n'est plus un secret : Le web ça pollue !

Si Internet était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d’électricité au monde avec 1500 TWH par an, derrière la Chine et les Etats-Unis. Au total, le numérique consomme 10 à 15 % de l’électricité mondiale, soit l’équivalent de 100 réacteurs nucléaires. Et cette consommation double tous les 4 ans ! 

Un besoin de cohérence, chacun doit faire sa part

On peut se demander à premier abord l’intérêt de décarbonner internet ? Ce formudable lien qui nous permet de communiquer partout dans le monde. Même si internet n’a pas de pollution visible comme peut l’avoir une usine à charbon ou une grosse voiture diesel, comme nous le mentionnons dans le précedant paragraphe, c’est une source énorme de pollution et qui croit tous les ans de 10%. 

Il nous parrait donc légitime de “faire notre part”, de ne pas boycotter internet car nous pensons que c’est un outil clé dans la transformation du monde en cours, mais qu’il est important de limiter son impact environnemental; tout cela dans un soucis de cohérence.

L’outil de calcul de compensation 

Voici donc l’outil avec lequel nous sommes capable d’estimer le prix de la compensation nécessaire pour un site internet pour couvrir sa consommation de Co2. Le prix est succeptible de changer en fonction du partenaire choisi pour le don, mais aussi de l’indice de pollution.

 

Neutral Website Calculateur ©

*Neutral Website Calculator ™

1 -Le poids de la page

Pour commencer, on va calculer le poids de chaques pages du site internet. Pour cela, nous utilisons l’outil GTMetrix qui va nous donner le poids en Mo de chaques pages sacnnés. 

A noter que les pages légères sont plus rapide à l’affichage, ce qui veut dire plus  apprécié des moteurs de recherches, donc mieux positionnées et plus lisibles pour l’internaute.

2 -Le nombre de visites

Ensuite, nous allons comptabiliser le nombre de visites que le site à recu. Pour que le calcul soit le plus précis possible, nous regardons le nombre de visites par pages, étant donné qu’elles n’ont pas toutes le même poids.

3 -Temps passé par pages

Enfin, nous notons le temps passé par pages. Celui ci est pondéré et nous permet de savoir si la page complète à été chargé ou non. De plus, une fois le temps de chargement de la page passé, nous comptabilisons l’énergie consommée par le serveur pour tenir la page ouverte.

> Passage dans le simulateur <

Une fois que toutes ces données sont entrées dans le simulateur, nous le lançons et nous avons plus qu’à choisir le partenaire que veut le client pour sa compensation. Le prix de la compensation peut alors légèrement varier, étant donné que le prix de compensation / kg de CO2 n’est pas le même s’il s’agit d’une entreprise qui plante des arbres, ou une autre qui milite par exemple pour la limitation del ‘importation par avion de produits.

Exemple pour un site de 5 pages :

 Calcul du poids total des pages, que l’on croise avec le nombre de visites, pour ensuite faire une pondération en fonction du temps passé sur chaque pages. Si le client choisit de compenser son CO2 émis avec Seachepper comme dans l’expemple alors sa compensation sera de 4.66€/ mois, que nous facturons au client en même temps que celle de la maintenance, et que nous reversons à l’association. Dans cet exmeple, le client a environ 500 visites mensuels sur son site, et le poids de ses pages est dans la moyenne.

L’indice de pollution

Une fois que toutes ces données sont entrées dans le simulateur, nous le lançons et nous avons plus qu’à choisir le partenaire que veut le client pour sa compensation. Le prix de la compensation peut alors légèrement varier, étant donné que le prix de compensation / kg de CO2 n’est pas le même s’il s’agit d’une entreprise qui plante des arbres, ou une autre qui milite par exemple pour la limitation del ‘importation par avion de produits.

Proposition de nos partenaires :

  • Ecosia
  • Sea Sheperd
  • Climate chance
  • L214

Ecosia

“L’homme se doit d’être le gardien de la nature, non son propriétaire.”

Ecosia est un moteur de recherche, qui se sert des bénéfices générés pour planter des arbres partout dans le monde. Son algorithme est de plus en plus pertinent et se rapproche de google. Un don à Ecosia permet donc de développer ce moteur de recherche alternatif et futuriste écologiquement parlant.

Sea Sheperd

“L’homme se doit d’être le gardien de la nature, non son propriétaire.“

SeaSheperd est une association qui se bat pour que l’espace marin reste le plus naturel possible. 

Aujourd’hui, un quart des émissions de Co2 issue des énergies fossiles.. pas négligeable ! Mais cela implique une déterroioration du milieu maritime. A cela s’ajoute la surpêche, l’implementation de centrale dans les milieus maritimes, forage de certains fonds marins pour du pétrole.. des beaux projets quoi ! Et cela sans compter le rejet des déchets et notament plastique de nos modes de vie.

Climate Chance

“Le coût de la protection du milieu naturel est beaucoup plus faible que le coût de sa reconstitution. La défense de la nature est rentable pour les nations.“

Créée dans le prolongement du sommet Climat et territoires à Lyon qui a rassemblé les acteurs du climat en amont de la COP 21, Climate Chance est la seule association internationale se proposant de réunir à égalité l’ensemble des acteurs non-étatiques reconnus par la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques.

L214

“On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux.“

L 214 est une association qui a pour but de montrer les conditions de vie, de transport et de mort des animaux en s’appuyant sur des arguments solides, exposer des informations fiables, soulever des questions éthiques, proposer des solutions. Le lien avec la dé-carbonisation est ici le fait d’avoir une consommation plus raisonné de produits animaux lorsque l’on sait que leurs transport est l’une des plus grandes sources de pollution du monde, sans parler des conditions de vie…

©Copyright 2019 All Right Reserved.